top of page
  • Photo du rédacteurAnaïs

Éloge de la douceur.


Douceurs, nutrition

Chère toi,


En cette Saint-Valentin, je me suis trouvé à réfléchir à ce que signifie réellement aimer et être aimé. Une introspection qui m'a conduite à considérer une perspective : Tomber amoureuse de soi.

Oui, je sais, cela peut sembler un peu pompeux, un peu bateau. Mais penses-y un instant......


Combien de fois as-tu réfléchi à la façon dont tu pourrais être une meilleure amoureuse sans jamais te demander comment tu aimerais être aimée en retour ? Combien de fois as-tu accepté des comportements nocifs au nom de l'amour ?


Des événements récents m’ont fait replonger dans mon propre parcours amoureux. Au nom de l’amour, j'ai toléré l’inacceptable : la violence, l'humiliation, l'emprise... Aujourd'hui, je ne ressens ni fierté ni honte à être sortie de cette situation. À l'époque, cet amour m'apparaissait comme le plus intense, le plus passionné que j'aie jamais connu. Je sais que je ne suis pas seule dans ce cas.


Il suffit de regarder autour de toi pour voir tes potes, tes sœurs, subir des situations similaires, justifier des comportements franchement toxiques, ou encore endosser toute la charge mentale au nom de l'amour. On est confrontées à un problème de représentation de l'amour, de la sexualité et des relations de couple, en général. Les films romantiques, notamment, ont trop souvent glorifié des dynamiques toxiques, nous laissant penser que l'amour doit faire mal pour être authentique.


Mais stop en fait, y en a marre, il est temps qu’on réinvestisse nos imaginaires.

Pour ma part, je crois que je commence à apprivoiser la douceur dans ma vie, à accepter d'être vulnérable, d'accepter mes faiblesses sans me détester pour autant. Et encore une fois c’est un chemin, je ne prétends pas détenir une vérité, mais viens on en parle et on arrête de penser que c’est normal d’en chier quand on est amoureuse.


Alors, en cette Saint-Valentin, je souhaite à chacune d'entre vous plus que de l'amour : je vous souhaite de la douceur. Je te souhaite de tomber amoureuse de toi-mêmes et de te permettre d'exister dans toute sa complexité.


Et je te souhaite, également, de te foutre un peu la paix, car c’est ça aussi la douceur, c’est lâcher se lâcher un peu les ovaires . Achète la meilleure boîte de chocolat ou des fleurs ou les deux et offre-les à toi-même, déguste-les, admirent les, dans le calme de ton salon, avec une couette et un bon bouquin, profites en sur plusieurs jours pour te rappeler à chaque bouchée à quel point tu la mérites, cette douceur.


Et à mes amours qui se reconnaîtront, je vous adresse une dédicace toute spéciale : merci de m'accueillir dans ma vulnérabilité et dans ma force. Je vous aime, putain !


Avec toute ma tendresse,

Anaïs

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page